Cercle d’or & alentours / Part I

C’est parti pour une épopée en Islande ; un road trip de 13 jours en Juillet, pour parcourir 2800 km dans un pays au caractère bien… trempé !

Islande

(carte via roadtrippers.com)

Hveragerði, 1ères impressions

Après une arrivée à Reykjavik, et quelques péripéties pour récupérer notre voiture de location (un Jimny – voir avis dans un prochain article- chez Go Iceland), nous partons vers Hveragerði, au Sud-Est de la capitale, pour passer 2 jours au plus près du fameux Cercle d’or. Le trajet nous plonge déjà dans l’ambiance météo : 5 minutes de pluie, 5 minutes de soleil, 5 minutes de pluie… pour finir par du soleil, ouf ;).

Le guide Lonely Planet qui nous accompagne dans nos valises ne gâte pas particulièrement cette petite ville, qui est pourtant assez mignonne (nous noterons au cours du voyage que la notion de « ville » est très relative, puisqu’elles sont souvent très très petites) : quartiers pavillonnaires très calmes et école d’horticulture qui explique sûrement la présence de fleurs absolument PARTOUT. Nous croisons peu de monde et ne rencontrerons pas notre hôte Airbnb, qui utilise un petit boîtier codé  à côté de la porte pour nous laisser la clé (procédé très courant en Islande visiblement)…

DSC00852.

Après avoir savouré notre 1er burger – et pas le dernier du voyage…- on se hasarde dans la ville et découvrons nos premiers phénomènes géothermiques : fumées humides, gargouillis des profondeurs de la terre et odeurs de souffre, pas de doute nous sommes bien en Islande ! Le tout dans une atmosphère extrêmement paisible…

DSC00855

DSC00856

A 22h le soleil brille encore et ne nous quitte pas de la nuit, c’est une impression très étrange.

Geysir, 1ères éruptions !

Un peu décalés, on part très tôt vers Geysir le lendemain (ce qui n’est pas plus mal car c’est un site très touristique). Et on est récompensés… le soleil est là et nous roulons 1h30 seuls, pour découvrir le phénomène des geysers (Geysir a d’ailleurs donné son nom à ce phénomène).

C’est un des 3 sites du Cercle d’or. Parmi eux, on compte également Gulfoss et Þingvellir. L’ensemble est accessible gratuitement, réparti sur un périmètre d’une centaine de kilomètres, faisable à un bon rythme en une ou deux journées.

Les paysages sont d’un vert incroyable et nous croisons les 1ers autochtones ; moutons, chevaux et vaches…

DSC00863

DSC00865

DSC00869.

Arrivés sur le site, « Petit Geysir » gargouille pendant que « Geysir » dégage une odeur d’oeuf pourri hallucinante (ou hallucinogène ;))… Strokkur est, contrairement à que ce l’on pourrait penser, celui qui jaillit toutes les 7 à 8 minutes, à des puissances différentes selon son humeur. C’est magnifique ! Ca commence par quelques remous suspects pour ensuite former une énorme bulle bleue et exploser à plusieurs mètres de haut. On s’attarde pour assister au phénomène plusieurs fois et réussir à filmer une double éruption (à découvrir dans un prochain article) !

2 ou 3 cars de touristes arrivent au moment où nous quittons les lieux. Mieux vaut donc arriver avant 10h pour conserver un peu de tranquillité…

Þingvellir ou Thingvellir pour les intimes

Les paysages entre Geysir et Þingvellir impose des arrêts fréquents… On bifurque vers une petite route nommée Mjoanes, au pied d’une montagne noire, vers un lac. Le lieu est sublime, on se retrouve seuls, si ce n’est quelques chevaux et… des milliers de moucherons.

DSC00909.

On longe ensuite le lac Þingvallavatn (« lac des plaines du parlement » d’après Wiki, le plus grand lac d’Islande !) et arrivons devant une sorte de grande muraille de roche : Þingvellir, le « parlement » islandais. Il s’agit du 1er parc national du pays, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le site est nettement plus fréquenté mais superbe, surtout avec le soleil qui ne nous quitte pas. Il est possible de marcher tout au long de cette impressionnante muraille ou d’avoir un aperçu de la particularité de ce site, qui est à cheval entre deux plaques tectoniques, la plaque nord-américaine et la plaque eurasienne (pour les amateurs, il est possible de faire de la plongée au beau milieu de cette fissure d’ailleurs !).

L’une des 1ères églises d’Islande (Þingvallakirkja)- construite au XIème et reconstruite au XIXème- et un petit cimetière sont également à visiter.

DSC00948.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s