La piste de Kjölur, alias la Route 35

Après 2 jours 1/2 dans le Cercle d’or, notre roadtrip se poursuit vers le Nord. On a remarqué que beaucoup de touristes font le tour de l’île dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; l’envie de remonter la piste de Kjölur nous pousse à faire l’inverse.

C’est en effet sur cette route, dont on avait beaucoup entendu parler lors de nos recherches post-voyage, qu’on s’aventure, avec l’objectif de la remonter totalement en 1 journée. Certains guides indiquent que des voyageurs ont trouvé la quasi totalité de la route soporifique et sont assez alarmistes sur les caprices de la piste et de la météo… On a hésité : notre petit Jimmy tiendra-t-il la route ? Est-ce vraiment faisable en une journée ? Y aura-t-il des gués ? C’est effectivement  lunaire, désertique, et très remuant dans la voiture ! Mieux vaut se renseigner et anticiper.

Gulfoss, à quelques kilomètres de la route 35

Le soleil a déserté mais la météo restera stable pour la journée.  Petit crochet par l’impressionnante cascade Gulfoss avant tout, notre dernier clin d’oeil au Cercle d’or, à quelques kilomètres de l’entrée de la piste.

DSC01058-copie

C’est sûrement notre coup-de-coeur-cascade ! Subjuguante de puissance ! Un petit chemin permet de la découvrir sous plusieurs angles et d’en apprécier sa vitalité.

1ère partie jusqu’à Hveravellir

Nous y voilà, au début de la piste… On imagine déjà le temps que ça peut prendre !

DSC01062.

DSC01065.

Notre objectif est d’atteindre Hveravellir, une zone géothermique à mi-parcours (accessoirement seule station essence de la piste, et point de ralliement).

La 1ère partie de la route est déjà assez surréaliste. On aperçoit le lac Hvítárvatn, dans lequel se jettent deux langues du glacier Langjökull. Il est si immense et si blanc qu’on peine à le dissocier des nuages. La route devient alors plus rocailleuse, il faut avoir les intestins bien accrochés ! Le paysage est apocalyptique : gris, marron, noir, tout à la fois, avec quelques névés. C’est désolé et lunaire, totalement irréel.

On atteint Hveravellir le midi, comme prévu. On sort de la voiture, dans un silence total et sous une bruine et un vent glaçants pour découvrir le site géothermique. Il y a une dizaine de personnes, dont certaines en maillot de bain, qui affrontent le froid pour se baigner dans les sources chaudes (nous n’aurons pas leur courage…!). Winter is coming guys.

On ne s’attarde pas longtemps dans ce coin très prisé des randonneurs, craignant que la 2nde partie de la piste ne nous prenne trop de temps (on aura beaucoup de mal à déterminer les distances durant notre séjour !).

2nde partie, direction Svinavatn

Et soudain… Notre premier gué ! Bon, il s’apparente plus à une grosse flaque en réalité, mais tout de même, on prend ça très au sérieux. On avait lu une légende sur ce genre de situation ; Il paraît que, même en pleine zone désertique, quelqu’un surgit toujours pour dire « ça passe »… On confirme ! Alors qu’on avait pas croisé âme qui vive depuis 1 heure, deux français ont surgit de nulle part, à vélo, pour nous dire « bien sûr, ça passe ! ».

La route s’améliore petit à petit et on atteint la fin de la piste au bout de 5h30 ! Si on avait su, on se serait peut-être davantage attardé dans les nombreux sites alentours. Après les montagnes verdoyantes du Sud, on arrive, troublés, sur une immense plaine, au bord d’un lac. Sans oublier les moutons, bien entendu, toujours par 3, laissés en liberté tout l’été puis rassemblés dans des enclos avant l’hiver.

DSC01098.

On rejoint notre guesthouse à Svinavatn, située au bord d’un lac, à côté d’une petite église… Encore une fois, l’ambiance est super agréable : tous en chaussettes, comme à la maison, avec cuisine commune et très bon accueil.

3 ou 4 couches de vêtements ne sont pas de trop pour ressortir rapidement faire le tour de la guesthouse…On admire les chevaux islandais, qui bravent le vent et le froid… Amenés par les vikings, ils sont la seule race présente en Islande ; petits mais robustes, ils font la fierté des habitants.

DSC01117.

DSC01120.

Départ dès le lendemain pour Akureyri !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s