Sur la côte Sud, au rendez-vous des puffins !

Nous approchons de la fin de notre voyage et le rythme ralentit après toutes ces journées bien chargées.

Skaftafell

La pluie est encore de la partie mais nous retournons sur le site de Skaftafell pour une petite randonnée de 2h jusqu’à la cascade Svartifoss. Il semblerait que la brume décourage les touristes qui apprécient beaucoup les lieux d’ordinaire, car nous sommes plutôt tranquilles (comme sur l’essentiel de notre séjour d’ailleurs…).

Cette rando est une boucle de 5km environ, avec la cascade à mi-chemin. Entourée d’orgues basaltiques, elle illustre bien les forts contrastes islandais.

DSC01469.

Le Canyon de Fjardrargljufur

On reprend la route vers l’Ouest, pour un arrêt au Canyon de Fjardrargljufur, vieux de 2 millions d’années (!) et tout droit sorti d’un conte de fées. Il doit être encore plus beau avec quelques rayons de soleil ;)…

DSC01485.

DSC01476.

DSC01486.

Vik et ses macareux

En fin de journée, nous arrivons à Vik, plus grosse ville du Sud, avec pas moins de deux rues principales et une cinquantaine de petites maisons à peine ! Nous sommes irrésistiblement attirés par la plage de sable noir sur laquelle nous ferons même une petite virée à cheval et où nous assisterons aux parties de pêche déchaînées des sternes arctiques ! Les hauts de Vik sont plus champêtres et l’ambiance très bucolique.

DSC01552

Les falaises de Dyrhólaey

Tout à côté de Vik se trouvent les falaises de Dyrhólaey, aussi appelées péninsule. Nous y arrivons tôt le matin en espérant apercevoir des macareux.

Nos espoirs sont comblés : ils sont bien là, par dizaines, à voleter aussi maladroitement qu’ils plongent avec grâce dans la mer, à s’engouffrer dans leurs nids, à faire leur toilette… C’est très émouvant et nous prenons garde de ne pas les déranger dans cette quiétude. Mais quelques minutes plus tard, alors que nous faisions quelques photos en bord de mer (« l’Etretat islandais »), un car de touristes débarquait… Pourvu qu’ils soient restés discrets et respectueux…

DSC01563.

Après un pique-nique, de nouveau sur la plage de Vik (qui serait une des plus belles plages du monde), nous partons  à la découverte du lac Heiðarvatn, derrière la montagne Hatta. Soucieux de ne pas déranger toute la faune qui semble vivre dans les herbes au bord du lac (chaque pas semblait faire  » bruisser  » et  » criqueter  » un tas de petites bêtes), on ne s’y aventure pas trop et repartons du côté de Dyrhólaey pour découvrir cette fois ses célèbres orgues basaltiques.

DSC01626.

DSC01632.DSC01633.

 

Le lendemain, passage obligé aux cascades Skogafoss et Seljalandfoss avant de boucler notre road-trip par un dernier jour dans la capitale Reykjavik.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s