Retour à Reykjavik & anecdotes sur l’Islande

Avant de passer à la conclusion sur notre voyage et vous livrer nos anecdotes et conseils, voici un léger aperçu de la capitale islandaise.

Reykjavik

Nous arrivons un peu étourdis dans la plus grande ville d’Islande : après 12 jours de nature, d’air pur et de solitude, nous retrouvons la civilisation… ! Le visite du centre se fait rapidement, il n’est pas plus grand qu’une petite ville provinciale française.

Après une nuit passée chez l’habitant, nous découvrons la cathédrale assez froide et austère, le musée des baleines (constitué de reproductions de baleines grandeur nature – un peu cher, mais intéressant pour des enfants), le jardin botanique (pas à la hauteur de nos espérances) et faisons un crochet chez le disquaire 12 sonar qui nous réserve un super accueil avec café et musique islandaise underground.

Notre compte-rendu de la capitale n’est pas très enthousiaste et complet car la fatigue de fin de séjour se faisait nettement ressentir et nous a empêché d’en profiter pleinement. Il est peut-être plus judicieux de commencer un séjour par Reykjavik plutôt que de le terminer. L’avion du retour à 1h00 du matin pour clore le séjour nous vaudra une belle nuit blanche.

DSC01666.

Lire la suite

Publicités

Sur la côte Sud, au rendez-vous des puffins !

Nous approchons de la fin de notre voyage et le rythme ralentit après toutes ces journées bien chargées.

Skaftafell

La pluie est encore de la partie mais nous retournons sur le site de Skaftafell pour une petite randonnée de 2h jusqu’à la cascade Svartifoss. Il semblerait que la brume décourage les touristes qui apprécient beaucoup les lieux d’ordinaire, car nous sommes plutôt tranquilles (comme sur l’essentiel de notre séjour d’ailleurs…).

Cette rando est une boucle de 5km environ, avec la cascade à mi-chemin. Entourée d’orgues basaltiques, elle illustre bien les forts contrastes islandais.

DSC01469.

Lire la suite

Pays de glace

Jökulsárlón

Un rendez-vous tout particulier nous attend aujourd’hui à 13h à Skaftafell ! Mais quelques arrêts s’imposent avant ça… Le temps effroyable nous inquiète : brume épaisse et bruine cachent les paysages alentours.

Sur la route, nous ne manquons surtout pas l’incontournable Jökulsárlón qui nous offre un moment exceptionnel. Il fait un froid glacial, mais quelle beauté ! Les morceaux de glace sont bleus, d’autres gris car recouverts de cendres, dans une atmosphère irréelle, laiteuse, poétique et hors du temps. C’est un des plus beaux sites que nous ayons jamais vus.

DSC01364

Lire la suite

Cap à l’est

Le réveil est matinal, car une longue journée nous attend. Nous devons rouler jusqu’à Egillstadir, à l’est, en faisant un crochet par Husavik le matin. Le temps est exécrable aujourd’hui. Et c’est sous de légers flocons de neige que nous arrivons à Husavik, très connu pour ses compagnies Watching whales. Car bien sûr nous sommes ici pour les baleines… Le prix des billets est un peu élevé et nous attendrons 1h30 avant d’embarquer (mieux vaut réserver avant !). On nous équipe d’épaisses combinaisons chaudes et imperméables dignes du bonhomme michelin et nous voguons vers la pleine mer dans de sacrés remous.

L’un de nous, en tête de proue, truffe au vent, guette la moindre queue de baleine, l’autre verdit petit à petit et finira comme les trois quart des passagers, à vomir par dessus bord. Mais n’oublions pas l’essentiel : on aura vu deux baleines à bosse ! Pas de photos mais une vidéo à venir…

Après avoir repris du poil de la bête, nous continuons jusqu’à la route 85 pour longer la côte et bifurquer sur la F862 en passant par Asbyrgi pour atteindre Detifoss (2nde cascade la plus puissante d’Europe). La route est chaotique, truffée de nids de poule, dans un brouillard total. Nous n’aurons d’ailleurs aucune photo de cette partie du périple. Et c’est après une interminable route entre montagnes et vallées perdues (nous n’aurons croisé que des moutons, pour changer) que nous parvenons au petit chalet loué pour la nuit. Ce fut une journée longue mais dépaysante !

Les fjords de l’est

Un peu fatigués par notre journée de la veille, on étudie avec attention la carte et décide de couper par la montagne grâce à la piste F936 (entre nous surnommée traversée de la Moria ;))

DSC01273.

Lire la suite

Région du Mývatn

La journée commence par un petit-déjeuner servi par notre hôte dont la timidité s’est un peu évaporée. Elle nous parle de l’Islande qu’elle ne reconnait plus en été tant il y a de monde  (sûrement car elle habite dans un endroit isolé), ou encore de la rhubarbe qui pousse partout sur l’île.

Mývatn et Dimmuborgir

Nous partons requinqués vers la région de Mývatn et son lac que nous rejoignons en deux heures. Les quelques cars de touristes que nous redoutions à tort de croiser au Cercle d’or sont ici ! Sur les conseils donnés par notre hôte le matin même, nous commençons par la visite de Dimmuborgir (littéralement les châteaux noirs). Il s’agit d’un immense champ de vestiges de lave qui se dressent comme des ruines. Nous suivons un sentier balisé jusqu’au sommet du volcan Hverfell dont l’ascension fait palpiter nos petits coeurs malgré ses seulement 432m ! La vue au sommet à 360° surplombe toutes les merveilles géothermiques du coin.‪

Lire la suite

A l’assaut du Nord !

Détour patrimonial

Après une bonne nuit dans la guesthouse de Svinavatn, nous reprenons notre fidèle route N°1. La météo a autant changé que les paysages : il fait gris, environ 2°C (!), et la brume reste suspendue au sommet des montagnes. Quelques visites prévues en route : l’église de Víðimýriet, un peu plus loin après Varmahlíð, Glaumbaer sur le route 75. Ce détour plutôt patrimonial est intéressant, pour avoir un autre aperçu du pays. Glaumbaer permet par exemple de découvrir une ferme en tourbe traditionnelle du XVIIème siècle.‪

Lire la suite

La piste de Kjölur, alias la Route 35

Après 2 jours 1/2 dans le Cercle d’or, notre roadtrip se poursuit vers le Nord. On a remarqué que beaucoup de touristes font le tour de l’île dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; l’envie de remonter la piste de Kjölur nous pousse à faire l’inverse.

C’est en effet sur cette route, dont on avait beaucoup entendu parler lors de nos recherches post-voyage, qu’on s’aventure, avec l’objectif de la remonter totalement en 1 journée. Certains guides indiquent que des voyageurs ont trouvé la quasi totalité de la route soporifique et sont assez alarmistes sur les caprices de la piste et de la météo… On a hésité : notre petit Jimmy tiendra-t-il la route ? Est-ce vraiment faisable en une journée ? Y aura-t-il des gués ? C’est effectivement  lunaire, désertique, et très remuant dans la voiture ! Mieux vaut se renseigner et anticiper.

Gulfoss, à quelques kilomètres de la route 35

Le soleil a déserté mais la météo restera stable pour la journée.  Petit crochet par l’impressionnante cascade Gulfoss avant tout, notre dernier clin d’oeil au Cercle d’or, à quelques kilomètres de l’entrée de la piste.

DSC01058-copie

C’est sûrement notre coup-de-coeur-cascade ! Subjuguante de puissance ! Un petit chemin permet de la découvrir sous plusieurs angles et d’en apprécier sa vitalité.

Lire la suite